L’ART DE VOIR

WORKSHOP AVEC KLAVDIJ SLUBAN

Pour la première fois à Saint-Sébastien, le laboratoire PhotoGune propose un workshop exceptionnel avec le photographe Klavdij Sluban, artiste d’envergure internationale, lauréat des plus prestigieux prix photographiques Oscar Barnack et Niépce, du prix Marc Ladreit de Lacharrière – Académie de Beaux Arts de Paris, résident à la villa Kujoyama à Kyoto. L’artiste est en outre reconnu à travers le monde pour ses qualités pédagogiques qui font de ses workshops et masterclasses autant d’événements appréciés par les photographes en quête de compétences et de qualités.

Klavdij Sluban sera assisté par Olivier Deck, photographe et écrivain, hispanophone.

 

 

PRINCIPE :

Deux sessions collectives de trois jours réuniront le maître et les stagiaires, à un mois et demi d’intervalle. Le période intermédiaire offre un temps de travail personnel.

 

OBJECTIFS :

Au terme de l’expérience, les stagiaires auront élaboré un portfolio de qualité professionnelle de 10 à 15 images, ainsi qu’un tirage professionnel aux normes de conservation muséale, de grand format, élaboré au sein du laboratoire avec José C. Urrutia.

 

LE LIEU : Photo Gune Fine Art photography lab, San Sebastian.

Près du centre de Saint-Sébastien, un laboratoire entièrement équipé d’un matériel de pointe pour le traitement informatique et l’impression professionnelle des photographies, disposant d’une grande salle lumineuse et conviviale pour le travail en commun. De la sélection à l’impression finale, hors la prise de vue, tout sera réalisé sur place. Un avantage indéniable sur la plan matériel et pratique, puisque la compétence de José C. Urrutia pourra être mise à contribution sur place et sans délai.

 

A QUI S’ADRESSE LE WORKSHOP?

A tous les photographes amateurs ou professionnels, de tous âges et de toutes nationalités, qui désirent améliorer leur regard sur leur propre travail, identifier leurs qualités spécifiques et déterminer des lignes directrices pour développer un esprit et un style.

« Montre moi tes photos et je te dirai qui tu es » telle est la devise de Klavij Sluban. Il conduira chaque stagiaire à élaborer son propre langage photographique exprimant au mieux sa personnalité :
– Apprendre à identifier la singularité d’un travail photographie.

– Trouver et affiner son style en construisant pas à pas une série photographique cohérente avec une mise en forme adéquate au sujet choisi. Le style est un point d’équilibre, entre une évidence extérieure et une exigence intérieure.
– Se placer dans l’espace et le temps afin de trouver la juste distance entre le sujet et soi-même.

 

QU’APPORTER AU WORKSHOP?

– Entre 15 à 25 tirages de lecture sur papier au format de travail commode (maxi 18×24), permettant une analyse constructive en groupe. L’analyse de ces images permettra de définir, en accord avec chaque stagiaire individuellement, l’élaboration du thème photographique à poursuivre durant tout le workshop. Taillée sur mesure, la thématique choisie correspondra à la pratique photographique la mieux appropriée à chaque stagiaire.

– Les portfolios, livres publiés, livres d’artistes, projets en cours…

Un appareil photographique digital à focale fixe. Et les accessoires qui vont avec (batteries, cartes mémoire, câbles de transfert, clef USB, disque dur externe…)

– Un ordinateur portable, si possible.

– Un carnet ou un enregistreur pour noter les références multiples ainsi que les idées de passage.

 

UN ETAT D’ESPRIT :

Afin de renforcer la synergie et la concentration collective, les repas sont pris ensemble. La convivialité, le respect mutuel sont toujours à l’honneur, afin de faciliter l’échange critique et l’esprit de construction, qui réclament intransigeance et sincérité.

Tout au long du workshop, des références seront données dans le domaine de la photographie, tant historique que contemporaine, mais également dans le celui des arts visuels, de la littérature et de tout ce qui est à même d’éclairer, de nourrir et de consolider une démarche personnelle.

 

LANGUES :

Les conversations espagnol-français-espagnol seront traduites par Olivier Deck, assistant de Klavdij, qui lui même parle couramment anglais.

 

TARIF : 690 euros

Le prix inclut l’impression de 20 épreuves de lecture paramétrage professionnel des fichiers numériques impression sur papier mat 210gr, format 10×15, aux normes d’archivages longue durée

Les ais d’hébergement, de repas, d’impression des épreuves de lectures et définitives, d’encadrement, de co et de présentation… restent à la charge de chaque stagiaire, qui pourra les adapter à ses propres possibilités.

Pour le travail de laboratoire (post-production, impression, etc.) supplémentaire voir la gri e tarifaire préférentie e ci-après.

Nombre de stagiaires maximum : 15

 

ORGANISATION DU WORKSHOP en 4 TEMPS

TEMPS 1 : session collective de 3 jours

Vendredi 29 septembre 2017. Horaires : 15h30-20h00.
chaque stagiaire vient avec un ensemble de 15 à 25 images impérativement tirées sur papier, petit format (maximum 18×24) et présentera sa production individuel au groupe. Dans un esprit critique positif et sans concessions, un travail d’analyse et de sélection sera aussitôt effectué afin de dégager la ou les spécificités du regard photographique, et les lignes directrices pour la suite du workshop.

Samedi 30 septembre 2017. Horaires : 9h00-19h00.
Une sortie photographique sera organisée dans les rues de Saint-Sébastien et dans le paysage côtier en compagnie de Klavdij Sluban. Chaque stagiaire saura déjà quelle direction donner à sa prise de vue. Retour à PhotoGune pour trier les fichiers, analyser et discuter autour de la sélection d’une série d’images, selon les productions personnelles.

Dimanche 1er octobre. 9h00-18h00.
Journée sera entièrement consacrée à l’analyse des tirages de lectures réalisés au labo. Travail de sélection extrêmement rigoureux, où chacun prendra conscience de l’une des plus importantes qualités d’un artiste photographe : savoir éliminer des images. Une autre devise de Klavdij n’est-elle pas : « Un bon photographe a toujours une grande poube e bien remplie ! »
Au terme du troisième jour, chacun aura approfondi son propre regard, dans tous les sens du terme, et disposera de directives renforcées pour la deuxième période de travail personnel.

 

TEMPS 2 :

Pendant un mois et demi, chacun vole de ses propres ailes et s’implique dans une démarche personnelle, selon les directives élaborées ensemble lors du Temps I avec Klavdij Sluban afin que le projet soit au plus proche et au plus juste de la personnalité et de l’envie de photographier de chaque stagiaire pour réaliser une série cohérente de 10-15 photographies. Le traitement et l’impression des images pour le portfolio et le tirage d’exposition ont lieu en collaboration avec le laboratoire Photo Gune, auprès de José : paramétrage professionnel des fichiers, choix des papiers, impression aux normes de conservation longue durée, format, idée de présentation, etc.

Au terme Temps 2, le stagiaire dispose d’une série inédite de 10/15 images, présentée en tirages sur papier mat 210gr.

 

TEMPS 3 : session collective de 3 jours

Vendredi 17 novembre 2017. Horaires : 15h30-20h00.
Les stagiaires sont invités à présenter au groupe les 10-15 images créées pendant le Temps 2. Cette deuxième expérience permettra de constater les progrès réalisés dans l’art de parler de soi-même et de sa propre photographie. Les points plus faibles seront discutés, toujours dans un esprit très positif, afin d’être améliorés. Au terme d’une nouvelle analyse, et d’une sélection drastique, une série définitive est retenue pour constituer le portfolio, et une image sélectionnée pour être exposée, impression sur papier Hanhemulhe photorag aux normes de qualité muséales format 110×80 (voir tarifs préférentiels ci-après).
La question de la forme est abordée dans le détail : encadrement, portfolio, coffret … pourquoi, comment, etc.

Samedi 18 novembre 2017. Horaires : 9h00-19h00.
Suite et fin du travail de sélection. Lesstagiairesbénéficientensuited’unentretienindividuelavecKlavdijSluban,où l’échange revêt un caractère personnel sur des aspects particuliers de la pratique photographique de chacun.

Dimanche 19 novembre 2017. 9h00-18h00.
Le matin, suite et fin des entretiens individuels.
Débat collectif, question-réponse avec Klavdij Sluban.
Chaque stagiaire pourra revenir sur tel ou tel point abordé pendant l’ensemble du workshop.
Repas convivial sur place, au cours duquel l’échange continue.
Conclusion du workshop par Klavdij.
14h : fin de fiesta, repas.

 

TEMPS 4 :

EXPOSITION

Après une période d’environ un mois nécessaire à la finalisation des tirages, des encadrements et des portfolios, les stagiaires exposent une oeuvre encadrée et présentent sur table leur portfolio finalisé dans un lieu d’exposition central et prestigieux, à Saint-Sébastien.

Nous plongeons dans l’expérience du « métier », la rencontre avec le public… le temps est venu d’éprouver dans la réalité les progrès réalisés et l’assurance acquise lors du workshop.

KLAVDIJ SLUBAN BIOGRAPHIE

Né le 3 mars 1963 à Paris. Enfance à Livold (Slovénie). Etudes secondaires et supérieures en France. Se passionne pour la photographie dès l’adolescence. En 1986, obtient une maîtrise de littérature anglo-américaine (“L’adolescent dans la littérature anglo- américaine”), effectue un stage de tirage noir et blanc dans l’atelier de Georges Fèvre, puis voyage.

A son retour à Paris, enseigne l’anglais. Puis s’installe à la campagne, en Slovénie. En 1992, revient en France et se consacre à la photographie.

Il voyage successivement dans les Balkans, autour de la mer Noire, en ex-Union-Soviétique, autour de la mer Baltique, dans les îles de la Caraïbe, à Jérusalem, en Amérique latine et en Asie-Chine (par le train transsibérien), Japon, Indonésie-Jawa, Bali, Sulawesi.

Principaux cycles : Balkans-Transit ; Autour de la mer Noire – voyages d’hiver ; Tokyo Today ; Paradise Lost ; Jérusalem(s); Autres rivages – la mer Baltique ; Transsibériades (voyages en Transsibérien : Russie et Chine) ; CentroAmerica – d’une Amérique l’autre ; Entre parenthèses : jeunes détenus à Fleury-Mérogis en ex-Yougoslavie et en ex-Union Soviétique.

De 1995 à 2005, au Centre des Jeunes Détenus de Fleury-Mérogis (Essonne), il anime un atelier de reportage avec les adolescents. Leurs travaux étaient exposés au sein de la prison à la fin de chaque stage. Henri Cartier-Bresson est venu régulièrement les encourager, ainsi que d’autres photographes tels Marc Riboud et William Klein.

Depuis 1998, poursuivant ce projet, il travaille de manière similaire, avec une dynamique et un échange photographiques, avec des jeunes détenus de centres de détention en ex-Union Soviétique (Russie, Ukraine, Géorgie, Moldavie, Lettonie), notamment dans les camps disciplinaires de Mojaïsk et d’Ikcha aux environs de Moscou, de Kolpino près de Saint-Pétersbourg, de Kaliningrad ainsi que dans les camps disciplinaires de Tbilissi et Khoni (Géorgie), Lipcani (Nord de la Moldavie) et Cesis (Lettonie).

Depuis 2000, il a créé un atelier photographique à Celje (Slovénie) dans l’unique prison pour jeunes détenus du pays ainsi qu’à Krusevac et Valjevo (Serbie).

Expositions (sélection)

1994. D’Est en Ouest, Musée National d’Art Moderne, Centre d’art et de culture Georges Pompidou, Paris (catalogue éd. Filigranes, 24pp.).

1995. Mediterranea, Vème biennale Internationale de la Photographie, Fondation Rivetti, Turin.

1995-1996. Balkans-Transit, présenté dans les Balkans avec le soutien des Centres et Instituts Culturels Français des pays respectifs.

1997. Metropolitan Museum of Photography de Tokyo. Exposition itinérante, Japon et Europe: Musée Royal d’Architecture de Copenhague, Stockholm, Luxembourg, Lisbonne publication de T okyo T oday, éd. Idéodis, Paris, 1997. XX VIIIèmes Rencontres Internationales de la Photographie d’ Arles, Palais de l’ Archevêché. Palazzo Publico de Sienne, Italie.Encontros de Fotografia de Coimbra, Galeria do Atrio, Portugal. 1998. K. Sluban et les jeunes détenus de Fleury-Mérogis : les lieux d’un piège. Maison Européenne de la Photographie, Mois de la Photo, Paris (catalogue collectif). Balkans-Transit, Galerie Grazia Neri, Milan. 1998-2000. Autour de la mer Noire (texte d’Olivier Rolin) est présenté dans les pays de la mer Noire, avec le soutien des Instituts Français des pays respectifs.

1999. Institut du Monde Arabe, Paris, commande et exposition collective sur l’olivier.

2000. Galeries Photo Fnac, Paris, lauréat prix Niepce. Musée de la Littérature, Rencontres européennes du livre, Sarajevo. Musée Pouchkine d’Odessa, Ukraine (cat. 32pp.).

2001. Musée d’art haïtien, Port-au-Prince. Galerie de Photographie, Saint- Domingue, République Dominicaine. Centre Méditerranéen de la Photographie, Bastia.Musée historique de Tbilissi, galerie “le Caravansérail”, Géorgie.

2002. Transverses, Maison Européenne de la Photographie, Paris, parcours sur dix années de photographies. T ransverses, 188pp. éd. MEP . Galerie “Pablo de la Torriente Brau”, La Havane, Cuba. Jérusalem(s) présenté à Jérusalem et dans les territoires occupés (Gaza). Paradise Lost, Galerie du Château d’Eau, Toulouse (catalogue 28pp.). Encontros da Imagem, festival de Braga, Portugal (catalogue collectif).

2003. Musée d’Art Moderne, Ljubljana, Slovénie (catalogue : Ex, 106 pp.). Festival International de Photographie, Pingyao, Chine (catalogue collectif). Image et Paysage, 16 photographes français, Jakarta, Indonésie (exposition et cat. col. réalisés par l’ AF A A) Festival International de Skopelos, Centre de la Photographie, Grèce (catalogue collectif).

2004. Millenium Museum for Contemporary Art, Pékin, Chine. Gens du voyage au pied du crassier, diaporama sur une communauté de Roms sédentarisés de Saint-Etienne, festival Transurbaines. Galerie d’art de l’Union des Artistes, Riga, Lettonie.Festival Chroniques Nomades, Honfleur. Cloître St-Louis, Avignon.

2005-2006. Musée de la Photographie, Helsinki, Finlande. Musée des Beaux-arts de Canton, Chine (rétrospective/cat.raisonné). Musée National d’Estonie. Festival de Photographie d’Amérique Centrale, San José, Costa- Rica (cat.)

Prix et bourses
1996. Bourse d’aide à la création, DRAC Ile-de-France, projet sur les prisons. 1998. Lauréat de la Villa Médicis hors les Murs, pour le projet sur la mer Noire.

2000. Prix Niepce. 2001. Bourse du Fiacre, Ministère de la Culture.

2004. Prix Leica (Medal of Excellence).

Collections

  • Fonds National d’Art Contemporain, de la Bibliothèque Nationale de France.
  • Maison Européenne de la Photographie, Paris.
  • Centre d’Art et de Culture Georges Pompidou, Paris.
  • Galeries Photo-Fnac. Galerie du Château d’Eau, Toulouse. NSM Vie / ABN-AMRO, Paris.
  • Musée Réattu, Arles.
  • Metropolitan Museum of Photography, Tokyo.
  • Musée de la Photographie, Braga, Portugal. Musée d’art moderne, Ljubljana, Slovénie. Musée Pouchkine, Odessa.
  • Musée national d’Estonie.
  • Musée de la Photographie, Finlande.
  • Musée des Beaux Arts de Canton, Chine.

 

Retour à la page d’accueil